Logo INRS
English
Version imprimable
Logo Planète INRS

Un diplômé innove dans une PME spécialisée en nanomatériaux

La force tranquille
14 mai 2014 // par Bruno Geoffroy

Rendez-vous donné dans une résidence en bordure du Saint-Laurent. Entre soleil et légère brise, les cris des goélands en arrière-plan sonore. Une atmosphère de bord de mer propice à la réflexion et à l’évasion créative de Richard Dolbec, diplômé du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS en 2004 et directeur recherche et développement depuis 2007 chez Tekna Systèmes Plasma, une PME réputée mondialement pour sa technologie de plasma à induction.

 

Plasma à induction? Une technologie qui permet notamment de synthétiser des nanomatériaux de haute performance. « Un domaine de pointe où la science bouge beaucoup, dit Richard Dolbec, et qui intéresse particulièrement la recherche appliquée. » Avec ses 70 employés, Tekna Systèmes Plasma conçoit et fabrique des équipements plasma complets qu’elle propose aux centres de recherche, aux universités et, de plus en plus, aux industriels des quatre coins du monde. L’entreprise sherbrookoise produit aussi avec sa division Tekna Matériaux Avancés des nanopoudres destinées aux marchés de l’électronique ou des batteries, par exemple, et des poudres sphériques de taille micrométrique. « L’industrie aéronautique utilise ces poudres sphériques pour l’impression 3D (additive manufacturing), un procédé en pleine croissance destiné entre autres à suppléer le traditionnel et coûteux usinage de pièces en alliage de titane. Avec ce nouveau procédé, un laser vient frapper un lit de poudres métalliques pour créer une pièce couche par couche en une seule étape de fabrication! », explique avec enthousiasme Richard Dolbec.

 

Le vent en poupe

Le succès de l’entreprise n’est pas étranger aux travaux de recherche et développement menés dans le laboratoire de 15 personnes que l’homme dirige. « Avec mon équipe, j’ai surtout un rôle de facilitateur, de soutien et de consultant sur les projets de chacun », avoue-t-il humblement. Dans l’entreprise, Richard Dolbec fait pourtant figure d’autorité scientifique et décide de la faisabilité de projets de clients mondiaux, bien décidés à profiter de l’expertise de Tekna pour repousser les limites de leurs applications.

 

Un petit côté « rocket science » qui sert bien ce jeune directeur recherche et développement lorsqu’il relève des défis aux côtés du géant allemand BASF, le numéro un mondial de la chimie.  « Je suis fier de notre longue collaboration avec BASF qui a duré 5 ans. Ils nous ont approchés pour mettre au point une vaste gamme de matériaux, dont un additif sous forme de nanopoudre qui, intégré dans un revêtement appliqué sur des pièces diverses, absorberait le rayonnement infrarouge tout en étant transparent dans le spectre visible. Leur idée était d’accélérer leur cadence de production en cuisant ce revêtement dans un four à infrarouge tout en préservant ses qualités esthétiques. Et nous avons réussi à le faire! Honnêtement, c’est très gratifiant d’avoir la confiance d’un tel client », résume Richard Dolbec.

Ricard Dolbec INRSRichard Dolbec INRS

La voie des nanomatériaux

Après un baccalauréat en génie mécanique à l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) et deux années comme ingénieur, Richard réalise qu’il n’a pas encore trouvé sa voie. Réflexion faite, il se rappelle alors combien il avait aimé son cours en matériaux donné par le professeur Jacques Masounave alors qu’il était étudiant à l’ÉTS.

 

Une rencontre avec le professeur-chercheur My Ali El Khakani de l’INRS, qui lui parle de l’avenir prometteur des nanotechnologies, finit de le convaincre du bien-fondé de se réorienter. Il s’inscrit donc en sciences de l’énergie et des matériaux au Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS. À lui, la maîtrise en 1999 puis le doctorat en 2004, obtenus tous deux sous la direction du professeur El Khakani.

 

« De mon passage à l’INRS, je retiens la rigueur scientifique ainsi que la précision et la concision dans l’écriture d’un article scientifique. Deux qualités qui me permettent d’interroger les résultats de nos recherches, de les faire parler, et aussi d’être très bien préparé lors de mes présentations techniques chez des clients », souligne Richard Dolbec. Une crédibilité scientifique absolument essentielle quand il présente l’expertise de Tekna à des scientifiques comme ceux de BASF ou de la NASA, ou qu’il demande des subventions pour ses projets de recherche.

 

Comment s’est passée son entrée sur le marché du travail en 2004? En douceur. Son profil de chercheur en nanotechnologies, rare à l’époque, a été déterminant pour son embauche par Tekna. Sa bourse postdoctorale de recherche et de développement industrielle, offerte pour deux ans par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et qu’il a reçue à la fin de ses études, a également joué en sa faveur. Il embarque alors dans l’aventure d’une PME avant même de soutenir sa thèse de doctorat! Pendant qu’il est chez Tekna, Richard Dolbec se voit remettre la Médaille académique d’or de la Gouverneure générale du Canada pour l’année 2004-2005 lors de la collation des grades de l’INRS. Une grande fierté pour celui qui  ne portait pas beaucoup d’intérêt à l’école jusqu’en 5e secondaire.

 

Depuis, Richard Dolbec reste en communication avec son alma mater et son directeur de thèse notamment au travers de projets de recherche communs. Une collaboration est d’ailleurs en cours entre un consortium européen, Tekna et l’INRS. Mais chut : rien ne transpirera, secret industriel oblige! ♦

 

Réseau INRS

Profil LinkedIn de Richard

Tekna Systèmes Plasma

Vous avez aimé cet article? Partagez-le.

Share

 


Contrat Creative Commons« Un diplômé innove dans une PME spécialisée en nanomatériaux : La force tranquille » de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues en contactant la rédaction en chef. © Institut national de la recherche scientifique, 2014 / Tous droits réservés / Photos © Christian Fleury

Articles récents

Énergie Matériaux Télécommunications

Webzine

Procédé électronique bon marché, écologique et sécuritaire en sciences des matériaux ...

Webzine

Un diplômé invente un système d'analyse du son pour améliorer l'audition des malentendants ...

Webzine

Federico Rosei, titulaire d'une première chaire de l'UNESCO sur l'énergie ...

Webzine

Créer le réseau 5G ...

Webzine

Des antennes nouveau genre pour contourner la pénurie de fréquences radio ...

Webzine

L'éthanol issu des résidus organiques, une source d'énergie pour l'électronique portable ...